Un coup de pouce pour la biodiversité

Le 11 mars 2021

Nous pouvons enfin vous annoncer une très bonne nouvelle que nous gardions au chaud depuis quelques mois, notre projet en faveur de la biodiversité sur le territoire a été accueilli favorablement par la Région AURA qui fait confiance à notre association !

C’est à la fin de l’été dernier que nous avons décidé de répondre à un appel à projets en faveur de la biodiversité ordinaire émis par la Région. Si nous avons plein d’idées et d’envies, des bras et des pioches pour creuser et planter des haies, c’est une autre paire de manches que de se soumettre à ce genre d’exercice. C’est pourtant ce que le groupe de travail biodiv s’est attelé à faire en demandant à la région de financer un projet porté par notre association sur le territoire.

La Région Auvergne-Rhône-Alpes

Un projet ? Oui et non…

Comme nous vous le disions, ce ne sont pas les idées qui manquent et ce projet regroupe en définitive quatre projets distincts et complémentaires.

1. Des mares

La disparition de 80% des amphibiens en 40 ans. Le constat est alarmant. Il est plus que temps de mettre nos hésitations de côté et de permettre aux tritons, grenouilles, crapauds et autres salamandres de retrouver des habitats et de leur redonner une chance de survie… Notre projet comprend donc la création d’une dizaine de mares de différentes tailles.

2. Des nichoirs

Notre association organise des sorties ornithologiques ouvertes à tous afin d’observer et de compter les oiseaux (inscrivez-vous à notre newsletter si vous souhaitez y participer). La rénovation de nos belles maisons a du bon, elle permet de conserver le caractère si particulier de notre patrimoine et de notre territoire. A contrario, elle entraîne trop souvent la disparition des nids ou des habitats naturels de certaines espèces, menacées ou non. L’urbanisation continue a le même effet délétère. Nous allons donc fabriquer et poser des nichoirs pour certaines espèces, notamment hirondelles, chouettes et rapaces.

3. Des arbres

Voilà un ou deux ans que nous nous intéressons de près à une méthode de plantation d’arbres particulière développée par un botaniste japonais, Akira Miyawaki. En plantant de manière très rapprochée des arbres de tailles différentes dans certaines conditions, on obtient la pousse d’une forêt aux propriétés remarquables : jusqu’à 30 fois plus denses et 100 fois plus de biodiversité que des pousses naturelles… Les effets bénéfiques sont nombreux : réservoir de biodiversité, puits de carbone et apport de fraîcheur et d’oxygène. Ce coup-ci, on passe à l’action !

4. Des communes

Nous allons également proposer d’accompagner deux communes de notre territoire pour transformer des espaces publics en refuges pour la biodiversité. Comment accueillir durablement de la vie au cœur de nos villes et villages ? Quels espaces choisir, comment les entretenir ? Comment les protéger tout en permettant à chacun d’en être le témoin ? De nombreuses questions et un regard extérieur pour aider à y voir plus clair.

Mais qui va tenir la pioche ?

C’est un projet d’ampleur que celui-là pour notre petite association, et malgré les bénévoles sur-motivés et nos gros bras musclés, nous ne pourrions pas faire tout cela sans aide. C’est donc en tant que maître d’ouvrage que nous agissons ici. Nous allons lancer des appels à projets et à participation, animer des ateliers de fabrication de nichoirs, visiter et sélectionner les endroits propices etc. Nous nous appuierons ensuite sur l’expertise et le soutien de nos partenaires que sont la MFR d’Anse, la LPO ou encore la CCBPD.

Nous avons besoin de vous !

Pour ne rien vous cacher, c’est un gros projet pour notre petite association, et nous en appelons à toutes les bonnes volontés ! La plus grosse difficulté à ce jour, c’est comme souvent les sous. Si la région finance la totalité du budget de plus de 40000€, il nous faut avancer les frais et augmenter notre fond de roulement. Alors il y a plein de manières de participer à ce projet :

Plus nous aurons d’adhérents et des finances solides, plus nous pourrons augmenter notre capacité à agir et à reconduire ce type de projets. Nous comptons sur votre soutien !

Pourquoi pas chez vous ?

Si vous avez un terrain qui pourrait accueillir une mare, c’est le moment de nous en parler. Trois superficies sont prévues : 5, 20 ou 50m2. Déjà plusieurs projets sont à l’étude et plus il y en aura, mieux ce sera ! N’hésitez pas à nous proposer votre terrain, si nous ne pouvons pas y répondre favorablement ce coup-ci, d’autres projets de cet ordre verront bientôt le jour et une grande partie du travail sera alors fait.

 

Ce projet est très stimulant et c’est un vrai plaisir que de pouvoir agir concrètement, votre soutien nous est indispensable, d’autant plus en cette période où le contact humain est si rare… Rejoignez-nous pour cette aventure qui démarre et nous occupera sur les deux années à venir.